Les stables coin utile ou simple arnaque ?

 

Résultat de recherche d'images pour "tether"Alors que la controverse s’intensifie sur Tether l’un des principaux stable coin, mais que dans le même temps le Gemini Dollar (GUSD)  des jumeaux Winklevoss (célèbre pour être et de très gros investisseurs dans le Bitcoin mais aussi avoir été à l’origine de Facebook) reçoit un agrément des autorités new-yorkaise  nous allons essayer de décrire ce que sont les « stable coin » et quel est leur utilité si il y en a une et d’où naissent les controverses.

Qu’est-ce qu’un stable coin ?
Un stable coin est par définition une crypto-monnaie stable. Il répond à une des problématiques forte du secteur des crypto-monnaies : la volatilité des cours. Le prix de certaines crypto-monnaies pouvant varier de 10-15%  en seulement une journée (c’est cependant de moins en moins le cas pour les cryptos les plus valorisées tel que le Bitcoin). Le fonctionnement d’un stable coin est simple. Les entreprises ou organisations qui les émettent annonce une parité fixe avec une monnaie FIAT (la plus part du temps). Ainsi Un Tether est censé toujours valoir un dollar. Pour garantir cette parité Tether s’est engagé à détenir autant de dollars américains que de tokens émis. L’ajustements de l’offre/demande ne se fait donc plus par le prix mais par la quantité de monnaie « token » émis.  En revanche ce stable coin va avoir un prix qui va varier vs les autres crypto-monnaies (dans les mêmes proportion que leur pair logiquement)

Quels sont les différents types de stable coins ?
Si tous les stable coins ont la même finalité mais chacun a un mécanisme différent, on distingue trois types de stable coin :

  1. Le fiat-collateralized, c’est-à-dire « garanti fiat » (le fiat est une monnaie traditionnelle comme le dollar et l’euro). Ce modèle implique que l’entité qui émet le stable coin soit détentrice d’un compte bancaire contenant en devise fiat la valeur des jetons émis. Par exemple, si elle met en circulation 1 million de coins adossés au dollar, elle doit avoir 1 million de dollars dans un compte bancaire.
  2. Le crypto-collateralized, un coin soutenu par une autre crypto-monnaie. Pour compenser la volatilité, le stable coin est sur-adossé. Par exemple, l’équivalent de 1 000 dollars de bitcoins peut être demandé pour émettre l’équivalent de 500 dollars de stable coins. Même si le bitcoin perd 30% de sa valeur, le stable coin reste couvert. Ce modèle est très dangereux
  3. Le non-collateralized, (non garanti). Dans ce cas, le stable coin est soutenu seulement par sa valeur grâce à un smart contract (un contrat qui s’exécute automatiquement). Si la demande totale pour le stable coin augmente ou diminue, alors le contrat changera automatiquement le nombre de coins en circulation pour maintenir le prix stable. (Tres innovant et prometteur)

Quels sont les avantages d’un stable coin pour le secteur ?
Pour les vendeurs de produits, qui ont presque toujours refusé d’accepter le Bitcoin à cause de la volatilité, si les stable coins font leur preuves, ces commerçants pourraient être tentés de les intégrer à leurs systèmes de paiement. Pour les plateformes d’échange de crypto-monnaie elles peuvent ajouter de nouvelles paires crypto-fiat et donc enregistrer plus de revenus et mais surtout elles peuvent contourner le problème de ne pas pouvoir accepter une devise étrangère(les plateforme de trading asiatiques n’acceptent pas le dollar faute d’accord avec des banques)

Quels sont les principaux stable ccoin ?
Il existe une vingtaine de stable coins. Voici les plus importants :

  • Basis (BSS) (Etats-Unis) Non-collateralized Un consensus décide de l’émission de BSS
  • Dai (DAI)  (Etats-Unis) Crypto-collateralized Il fonctionne sur Ethereum
  • Havven (HAV) (Australie) Crypto-collateralized Il fonctionne sur Ethereum mais devrait reposer sur son propre réseau à terme
  • Tether (USDT) Bitfinex mais la structure juridique très opaque fait craindre le pire en terme de responsabilité. (Hong-Kong) Fiat-collateralized au dollar, plus de 2 milliards de Tether sont en circulation
  • TrueUSD (TUSD) TrueCoin (Etats-Unis) Fiat-collateralized TrueCoin au dollar, s’est entouré d’une équipe de juristes pour construire un cadre légal son stable coin
  • GEMINI (GUSD) Cameron et Tyler Winklevoss qui ont créé Gemini  (Etats-Unis) Fiat-collateralized au dollar le premier stable coin qui a reçu l’approbation du régulateur New-yorkais le 10 septembre dernier

Quels sont les critiques faites au stable coin ?
Tout d’abord, la plupart des anciens projets de stable coins ont échoué. Le cofondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin a effectué des recherches sur le sujet il y a quelques années, sans succès. La critique la plus souvent reprise est le manque de décentralisation, puisque le stable coin dépend d’une entité. Certains membres de la communauté crypto pensent aussi que ce type d’actifs ajoute de la volatilité au monde de la cryptosphère parce qu’ils appellent à plus de spéculation. Enfin, le stable coin le plus connu, Tether, fait l’objet de plusieurs polémiques. Sa maison mère Bitfinex est accusée par la communauté de ne pas détenir l’équivalent en dollars des 2,2 milliards de Tether émis et n’a jamais apporté la preuve du contraire. Fin janvier, l’entreprise a même annoncé la fin de sa collaboration avec le cabinet d’audit Friedman. Enfin, une récente étude de chercheurs de l’Université du Texas affirme que le cours du Bitcoin a été manipulé par le Tether entre mars 2017 et 2018. Les auteurs ont observé que lorsque le cours du Bitcoin baissait, il y avait des rachats massifs réalisés en Tether.

Pour le moment nous préférons rester à l’écart de tous les stables coin qui ont plus d’inconvénients en terme de fiabilité du tiers de confiance notamment que d’avantage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *