Archives mensuelles : avril 2018

Le Conseil d’Etat allège la fiscalité des gains sur les crypto-actifs le taux passe à 19%

Le Conseil d’Etat a estimé jeudi que les gains générés par les crypto-monnaies devaient être considérés comme des plus-values de « biens meubles », et donc bénéficier sauf exception d’un taux d’imposition moins élevé que celui appliqué par l’administration. La plus haute juridiction administrative française avait été saisie en début d’année par plusieurs contribuables, qui entendaient contester le régime fiscal appliqué depuis juillet 2014 à la cession de bitcoins et autres crypto-actifs.

Avant cette décision, les gains tirés de la cession de cryptomonnaie étaient considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) en cas d’activité habituelle, et comme des bénéfices non commerciaux (BNC) en cas d’activité occasionnelle. Cette classification entraînait un taux d’imposition pouvant aller jusqu’à 45%, via l’impôt sur le revenu, pour les contribuables les plus aisés – qui viennent s’ajouter aux 17,2% prélevés via la Contribution sociale généralisée (CSG).

Dans sa décision, le Conseil d’Etat a partiellement donné raison aux contribuables opposés à cette lecture, en considérant que « la cession de bitcoins  » relevait « en principe de la catégorie des plus-values de bien meubles ». Les « biens meubles », en langage fiscal, désignent les biens pouvant être déplacés, à la différence des biens immobiliers. C’est-à-dire les voitures, avions et bijoux (dans le cas de biens corporels), mais aussi les brevets ou droits d’auteurs (biens incorporels). Ils sont soumis en cas de cession à un taux forfaitaire de 19%, ce qui, même en y ajoutant la CSG, induit un taux d’imposition bien inférieur à celui réservé aux « BIC » et aux « BNC ». Dans son communiqué, le Conseil d’Etat souligne néanmoins que « certaines circonstances propres à l’opération de cession » de cryptoactifs « peuvent impliquer qu’ils relèvent de dispositions relatives à d’autres catégories de revenus ». Les gains générés par les crypto-monnaies sont susceptibles d’être imposés dans la catégorie des BNC quand ils ne résultent pas « d’une opération de placement mais sont la contrepartie de la participation du contribuable à la création ou au fonctionnement » de la cryptomonnaie. (Le minage?) Ils sont par ailleurs imposables dans la catégorie des BIC lorsque la cession « prend la forme d’un échange contre un autre bien meuble, dans des conditions caractérisant l’exercice d’une profession commerciale ».

http://www.conseil-etat.fr/

Airdrop Tron : une tempête dans un verre d’eau

Tron propose un airdrop qui distribuera 30 millions de TRX aux possesseurs d’ethers. Pour une valeur dépassant 1,2 millions d’euros, cet événement est l’occasion de chercher à convertir la communauté de l’Ethereum. Si officiellement Tron offre cet airdrop pour remercier Ethereum, réseau sur lequel l’entreprise chinoise avait levé ses fonds et effectué ses premiers tests, en réalité, cet événement est surtout le moyen de sensibiliser les utilisateurs Ethereum à l’apport de la technologie Tron. Entre autres, son fondateur Justin Sun mettait en avant le nombre de transactions par seconde de sa blockchain, testée en ce moment, qui promet d’être largement supérieur à ce que propose Ethereum.

Les conditions pour bénéficier de cet airdrop sont assez simples :

  • Posséder plus de 1 ETH au 20 avril 2018
  • Avoir réalisé un transfert en ETH entre le 1er janvier et le 20 avril 2018.
  • un montant entre 10 et 100 tokens Tron ERC20 (TRX) sera directement versé sur les adresses répondant à ces conditions.
  • Posséder un wallet compatible ERC20 pour en disposer.

Avec 0,4 à 4 euros d’airdrop par portefeuille remplissant ces conditions, ce programme ne va pas rendre riche les possesseurs d’ethers. Cet événement est plutôt une façon marketing pour séduire la communauté cryptophile.

Les DEX

Les DEX (Decentralized Exchange) offrent des échanges avec une décentralisation totale et donc une sécurité accrue par rapport aux échangeurs de crypto-monnaies centralisés (kraken … ). Vous avez probablement déjà consulté notre guide des meilleures plateformes de trading de crypto-monnaies ces dernières sont centralisées. Voici comment fonctionne les DEX et une liste des meilleurs plateformes. Pour Vitalik Buterin, les DEX (Decentralized Exchange) sont d’ailleurs l’avenir pour échanger des crypto-monnaies. Contrairement aux échangeurs centralisés, ils favorisent les petits investisseurs plutôt que les whales et professionnels et devraient vite s’imposer comme une norme.

Un échange centralisé fonctionne comme une maison de courtage, vous déposez des fonds dans un compte et l’échange fait les métiers pour vous. L’avantage à cela est que l’échange fait tout le travail, et il est souvent assuré et réglementé par les autorités.La plupart des échanges importants et bien connus; tels que GDAX (Coinbase) et CEX.IO sont centralisés. Un avantage populaire à ces échanges est qu’ils vont prendre des paiements par carte de crédit ou de débit et de virement bancaire. Ils peuvent également payer en devises fiduciaires comme les dollars ou les euros que de nombreux utilisateurs préfèrent.

AVANTAGES D’UN ÉCHANGE DÉCENTRALISÉ

  • Un DEX peut être plus résistant au piratage qu’un échange centralisé car les informations de compte ne sont pas partagées avec l’opérateur d’échange. Au lieu de cela, les fonds peuvent être conservés dans votre compte et vous serez la seule personne à avoir accès.
  • Théoriquement, les gouvernements ou les régulateurs ne peuvent pas fermer un DEX parce qu’il est décentralisé opérant à travers une grande variété de nœuds. Remarque: les gouvernements pourraient être en mesure de perturber ou de détruire un DEX via un logiciel malveillant.
    Il n’y a pas de serveur qui peut descendre ou se faire pirater. Au lieu de cela, un DEX fonctionne partout à travers une variété de nœuds.
  • Le degré de confidentialité est plus élevé, car vous ne partagez pas vos données avec l’opérateur d’échange.
  • Vous gardez le contrôle de vos fonds sur votre propre wallet.

DESAVANTAGES D’UN DEX
Les échanges décentralisés ne sont cependant pas pour tout le monde, ils présentent de sérieux inconvénients :

  • Vous devrez gérer les tâches normalement prises en charge par un échange centralisé comme trouver vos contre parties et transférer de l’argent.
  • La plupart des DEX n’acceptent pas les cartes de crédit ou de débit ou les virements bancaires.
  • Le volume des transactions est limité, ce qui permet de maintenir les prix bas mais les frais peuvent être élevés.
  • Les services disponibles auprès des bourses décentralisées sont limités. Les opérations sur marge, et les transactions impliquant des monnaies fiduciaires ne seront généralement pas offertes.
  • Il se peut qu’il n’y ait aucun service client que vous pouvez contacter en cas de problème.
  • Un DEX peut être beaucoup plus cher qu’un échange centralisé, car vous devrez peut-être acheter du gaz Ethereum (ou autre) chaque fois que vous faites un échange. Cela signifie qu’un commerce décentralisé peut parfois coûter plusieurs fois  les frais d’une plateforme de trading classique.

QUELQUES ÉCHANGES DÉCENTRALISÉS POPULAIRES
Les échanges décentralisés devienent populaires parce qu’elles sont très faciles à trouver et de plus en plus facile à utiliser. Deux des plus populaires sont la plate-forme Waves et Ether Delta

  1. https://etherdelta.com  EtherDelta, fonctionne de manière autonome et décentralisé, et doit ses qualités à la blockchain Ethereum sur laquelle il tourne. EtherDelta est une solution hautement professionnelle qui semble avoir été développée par des traders pour les traders. Son site web ressemble à un écran de trader complet avec un carnet d’ordre et un tableau des prix. EtherDelta est populaire car il facilite la vente, l’achat et le commerce de jetons ICO dont beaucoup sont basés sur Ethereum. Une utilisation populaire pour EtherDelta est de convertir les jetons ICO en jetons Ether qui sont largement échangés, achetés et vendus.  Les débutants devraient peut-etre éviter EtherDelta parce qu’il peut être confus et difficile à utiliser sans beaucoup d’expérience Ethereum.
  2. Waves est construit sur sa propre blockchain nommée Waves et requiert l’utilisation du jeton du même nom (Waves).
  3. IDEX est un échangeur décentralisé développé sur la blockchain Ethereum par Aurora, une banque en ligne décentralisée. Il propose de nombreuses devises et possède son propre stablecoin baptisé Boreal. un des plus gros volumes sur les DEX
  4. Changelly n’est pas un échangeur décentralisé mais son fonctionnement peut s’y apparenter puisqu’il effectue une recherche parmi des dizaines d’échangeurs pour offrir les meilleurs taux d’échange du marché. Nous saluons sa simplicité d’utilisation et le concept.
  5. OpenLedger est une société basée au Danemark qui fournit des solutions décentralisées crypto-monnaies. Ils ont un échange décentralisé connu sous le nom OpenLedger Dex qui tire parti de la technologie graphène de BitShare. L’ouverture d’un compte sur OpenLedger est assez facile car il ne nécessite aucune inscription pour commencer. La seule chose dont vous devez prendre soin est votre mot de passe de connexion et votre nom d’utilisateur, car c’est la seule chose qui peut vous aider en cas de problème.
  6. Binance a vite fait sa place sur le marché des plateformes de trading centralisés de crypto-monnaies en seulement 6 mois. Lancé en juillet 2017, il peut se vanter d’avoir le volume d’échange le plus haut du marché aujourd’hui. La firme a annoncé la création de sa propre blockchain en mars dernier baptisée Binance Chain qui sera accompagnée d’un DEX pour échanger des crypto-monnaies de manière complètement décentralisée.
  7. https://wcex.co Plateform d’exchange autonome et décentralisé française

ETH/EURO la fin du canal baissier les crypto-fleuriront t’elles au printemps?

Apres un premier trimestre 2018 très difficile le plus dure semble être derrière nous le flow de mauvaise nouvelle se fait moindre en particulier pour ETH avec l’annonce de Vitalik Buterin de vouloir limiter  le nombre d’ETH à 120 millions. Cette nouvelle devrait venir soutenir le cours d’ETH qui on le voit est enfin sortie de son canal baissier. Néanmoins le retour au plus haut n’est pas pour tout de suite et les 1000€ ne seront probablement pas revue en 2018 ; 375€ se révèle un objectif à porté à plus court terme et peut-être qu’après avoir franchit la résistance à 420€nous reverrons ETH vers 500€ pour les beaux jours 

Les informations contenues dans ce site relatives aux produits et services fournis par Blockchain-invest sont publiées à titre purement informatif.
Aucune garantie ne peut être donnée quant à l’exactitude et à l’exhaustivité des informations diffusées. Toutes les informations disponibles sur le site ont un caractère exclusivement indicatif. Ces informations sont issues des meilleures sources et sont fournies de bonne foi néanmoins elles ne sauraient engager notre responsabilité. Les informations contenues dans ce site ne constituent ni en totalité, ni en partie un service de conseil en investissement. Blockchain-invest ne pourrait être tenu responsable de toute décision ou stratégie d’investissement fondée sur une information mentionnée sur le site. Blockchain-invest décline toute responsabilité en cas de pertes financières directes ou indirectes causées par l’utilisation des informations fournies.

ETC/EUR => time to buyyyy !

ça ne vous aura pas échappé, les temps sont durs pour l’univers des cryptomonnaies. Toutefois, c’est dans les crises que naissent les opportunités et comme on dit souvent, il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain.

Cette semaine, je vous propose une analyse sur l’Ethereum classic. Le cours a rejoint les points bas de juillet 2017, et il peut être intéressant que commencer à initier une position sur ces niveaux. Il faut garder des réserves car un deuxième palier existe dans la zone des 8. Evidemment, une nouvelle tendance haussière ne se dessine pas encore et l’idée de cette position est une position de trading rapide (+5-10%).

Les informations contenues dans ce site relatives aux produits et services fournis par Blockchain-invest sont publiées à titre purement informatif.
Aucune garantie ne peut être donnée quant à l’exactitude et à l’exhaustivité des informations diffusées. Toutes les informations disponibles sur le site ont un caractère exclusivement indicatif. Ces informations sont issues des meilleures sources et sont fournies de bonne foi néanmoins elles ne sauraient engager notre responsabilité. Les informations contenues dans ce site ne constituent ni en totalité, ni en partie un service de conseil en investissement. Blockchain-invest ne pourrait être tenu responsable de toute décision ou stratégie d’investissement fondée sur une information mentionnée sur le site. Blockchain-invest décline toute responsabilité en cas de pertes financières directes ou indirectes causées par l’utilisation des informations fournies.