Monero : le complément anonyme du Bitcoin ?

 

Basé sur un procédé de cryptage différent du Bitcoin et de ses dérivés (Cryptonote), le Monero a pour ambition d’être indétectable, intraçable et anonyme. Ses deux caractéristiques principales sont de fonctionner intégralement en peer to peer (décentralisation) et d’obscucir la blockchain par un système de « signatures en cercle ». Chaque transaction est ainsi segmentée en paquet sur la Blockchain. Par exemple : pour 100 Moneros transférés,  le système va réaliser quatre envois de 60, 20, 10 et 10 Moneros. Les différents « paquets » transmis séparément transitent par les comptes d’autres utilisateurs de manière transparente. Monero a été créée en 2014 par la communauté. En 2016, la valeur des échanges a été multipliée par 40 pour atteindre et la monnaie virtuelle représente 187 millions de $$$. Sa notoriété soudaine est due à son acception par AlphaBay, un grand site de vente de drogue, d’armes et de fausses cartes de crédit sur le Darknet, qui a permis de réaliser des paiements sur sa plateforme en Monero alors qu’il n’acceptait auparavant que le Bitcoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *