Chaine de Ponzi, scam, fausse plateforme d’achat, piratage évitez les pièges des crypto-actifs

Chaîne de Ponzi, bourses virtuelles, piratage de wallet les arnaques fleurissent autour de la blockchain. Comment les éviter

Le site https://howmuch.net vient de publier cet infographie sur les plus gros piratages et arnaques, un moyen de nous rappeler que la révolution blockchain et l’attrait des performances à trois chiffres de certaines crypto-monnaies, offrent un terreau fertile aux escroqueries en tout genre. Ces arnaques sapent malheureusement la confiance dans l’écosystème. Or, la confiance est indispensable pour une devise « auto-gérée » sans banque centrale et ni régulateur. La loi de Pareto fonctionne aussi pour l’escroquerie : en règle générale, un nombre limité de victimes assure la grande majorité des profits des escrocs (entre 10% à 20% des personnes lésées représentent 80% à 100% des bénéfices selon des études. Les préjudice sont de plusieurs millions de dollars par an et augmentent avec les cours des crypto-monnaies. Les victimes ont peu de recours  si ce n’est faire le buzz sur les forums, pour mettre en alerte les autres utilisateurs. Les escrocs difficilement identifiables se jouent des différentes législation et de la lenteur judiciaire.Plus un actif est volatil plus il attire les spéculateurs et délinquants financiers. Et de ce point de vue, la volatilité hors normes du bitcoin est une bénédiction pour les escrocs qui la présentent sous un jour favorable : elle est la promesse de richesses illimitées… mais aussi de risques exceptionnels.
Si nous sommes convaincu des avantages de la blockchain et des crypto-actifs nous devons néanmoins informer sur les différentes escroqueries pour vous permettre à tous de vous en prémunir au mieux. Les pièges  pour investir dans les crypto-actifs sont nombreux voici les principaux : 

Chaine de Ponzi de l’ère 2.0

C’est une arnaque aussi vieille que l’humanité car fondée sur la crédulité et l’avidité. Un charlatan promet un rendement très élevé qui attire les naïfs et cupides. Cet argent collecté rémunère de nouvelles victimes pour entretenir l’illusion de performances élevées. Des chaînes de Ponzi « classiques » ont accepté le bitcoin entre autres monnaies, à mesure que la popularité et le cours de la devise cryptographique montaient en flèche, et donc les profits espérés des escrocs. Des dizaines de ces escroqueries ont été identifiées entre 2013 et 2018. Le préjudice des centaines de millions de dollars, et c’est une estimation conservatrice. La plus importante dans elle le Bitconnect a durée plusieurs années avant de s’éffondrer.

Le mirage du « Minage » pour tous

Des entreprises (Labcoin, Active mining…) vendent des logiciels et équipements censés permettre à tout un chacun de créer soi même des bitcoins, un mirage. En effet, le « minage » (activité de création de bitcoin) coûteux, n’est plus rentable même pour les professionnels… Cette activité est aujourd’hui aux mains d’un nombre de plus en plus réduit de sociétés spécialisés (Ghash.IO…) , qui doivent investir des montants importants. Les individus attendent toujours la livraison de ces produits miracles, qui même quand ils sont fournis n’ont aucune valeur et utilité.

Portefeuilles fantômes

Des sociétés proposent des portefeuilles ou wallet pour bitcoin et autres crpto-monnaies,  Seulement des escrocs sont aussi parfois derrière ces stratagèmes. Pour attirer les victimes et les mettre en confiance, ils ne leur volent pas tout de suite leurs bitcoins et attendent qu’ils aient déposé une certaine somme avant de disparaître. Plus pervers certains escrocs utilisent des sites très proche des wallet officiel pour attirer leurs victimes.

Fausses bourses virtuelles

Des bourses, plateforme d’échange (BTC promo, btcQuick, CoinOpend, Ubitex…) où acheter et vendre du bitcoin et autres crpto-monnaies voient le jour et font énormément de publicité en offrant des « soi disant » services de « qualité ». Un piège, souvent basé en Israel connu pour sa faible coopération financière, ces entreprise disparaissent au bout de 1 à 3 mois sans laisser d’adresses et après avoir englouti les économies de leurs clients. Une longue traque sur internet commence alors très difficile. Cet arnaque fait beaucoup de victime en France comme le montre vos témoignages sur nos articles. Notre conseil : utilisez uniquement les sites que nous avons référencés et évitez les sites identifiés comme frauduleux par l’AMF et sur ce forum mais par définition cette liste n’est jamais à jour.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *