Archives de catégorie : Actualité

Des cryptomonnaies pour noel, ça vous dit ?

Noel arrive à grands pas et il se pourrait bien que certains demandent au gros bonhomme à barbe blanche un cadeau qui pourrait prendre beaucoup de valeur par la suite. Les hard wallet pourraient en effet devenir le cadeau tendance de cette fin d’année. Véritable portefeuille digital, cette clef USB pourra permettre d’emmener ses cryptomonnaies partout avec soi. Blockchain-invest a effectué sa sélection pour vous faciliter la tache :

n°1 : Le LEDGER Nano S, la star !

La puce permet de sécuriser vos clefs privées offline sur votre appareil, et d’effectuer des transactions dans vos cryptodevises via des applications dédiées. Envoyez et recevez vos paiements, vérifiez vos comptes et gérez plusieurs adresses pour chaque devise depuis le même appareil USB. Nano S prend également en charge la norme FIDO Universal Second Factor qui simplifie le processus d’authentification sur les services en ligne compatibles (GMail, Dashlane, Dropbox ou GitHub). L‘appareil se connecte à n’importe quel ordinateur via un câble USB (inclus) et dispose d’un affichage clair, ce qui le rend très facile à configurer et à effectuer toutes vos transactions. Ledger Nano S prend en charge Ark, Bitcoin, Bitcoin Cash, Dash, Dogecoin, Ethereum, Ethereum Classic, Expanse, Komodo, Litecoin, PivX, PoSW, Ripple, Stratis, Ubiq, Vertcoin, Viacoin, Zcash.

n°2 : Keep Keys, le portefeuille Bitcoin

Sécurité bancaire qui est simple: KeepKey est le protefeuille bitcoin le plus sûr disponible. Il rend la sécurité Bitcoin plus pratique si facile que même votre grand-mère peut protéger sa richesse en bitcoin.

Sauvegarde et restauration: Lors de l’initialisation, vous avez l’occasion unique d’écrire une sauvegarde de votre KeepKey sous la forme d’une passphrase de 12 mots. Si votre KeepKey est perdu ou volé, vous pouvez récupérer votre appareil en toute sécurité et ses Bitcoins sans compromettre la sécurité de vos clés privées.

Compatible Bitcoin, Ethereum, Litecoin, Namecoin, Dogecoin, Dash et Testnet.

n°3 : Trezor, le portefeuille élégant

Similaire au Nano S dans les fonctionnalités. Certains préfèrent le style…

 

Voila de quoi faire plaisir au pied du sapin !!!

Air drop

Free Bitcoin Airdrop Drive by McGill Cryptocurrency Club

Nouvelle catégorie sur Blockchain-invest, Le airdrop est un moyen incitatif qui consiste à offrir de la crypto-monnaie (ou token) gratuitement à des utilisateurs afin de faire la promotion d’un nouveau projet blockchain. Cela permet au projet de se faire connaître et aux personnes intéressées de gagner des crypto-monnaies gratuitement  (pour ceux qui ne souhaitent pas conserver ils peuvent vendre dès l’introduction le token ou la crypto-monnaie sur le marché ).

Il vous suffira simplement de renseigner votre adresse email lors de l’inscription et parfois l’adresse de votre wallet ( pour un token ethereum par exemple il faudra fournir son adresse ethereum ) pour recevoir des token gratuits.

Ci-dessous une sélection des meilleurs Airdrops du moment :

  • Teleport une plateforme pour créer un réseau de drone vous offre 50 teleport token
  • Investy :  Plateforme de trading social avec track record Recevez 10$ en IVC Tokens sur votre wallet Ethereum (après l’ICO) simplement en vous inscrivant
  • airfio.com une nouvelle banque  avecCB et crypto-monnaies
  • Viuly : Recevez 50 VIU simplement en vous inscrivant
  • Universa Récupérez 50 UTN simplement en vous inscrivant.
  • CoinPennant : Récupérez 50 CPT simplement en vous inscrivant.
  • ERC20 : Les Tokens seront répartis équitablement entre tous les participants.
  • Sphere : Recevez 100 SAT simplement en vous inscrivant.
  • WCX : Recevez 50 WCX simplement en vous inscrivant.
  • klancer.io Des tokens avec votre adresse Ethereum
  • Byether : Vous aviez du Bitcoin (hors exchange) au moment du Fork avec le BitcoinCash ? Si oui, réclamez vos BytEther (Token ERC-20 sur la blockchain Ethereum) via cet Airdrop de type snapshot 1 BTC = 1BytEther.

 

Un marché dérivé pour le Bitcoin !

Un achat/vente d’une option d’achat (call) sur bitcoin de maturité 28 décembre 2018, et de prix d’exercice à 10 000$ a eu lieu ce matin sur LedgerX entre 2 institutionnels pour un prix de 2 250.25$ Un institutionnel a donc acheté aujourd’hui pour 2 250.25$ le droit d’acheter un bitcoin à 10 000$ le 28 décembre 2018. Cet acheteur sera donc gagnant si le prix du bitcoin est supérieur à 12 250.25$ le 28 décembre 2018. LedgerX est la première plateforme de trading et de clearing d’options et de swaps sur bitcoin régulée par la CFTC.

Apres Madoff vive Bitconnect la Ponzi-Blockchain

Le 11 décembre 2008 Bernard Madoff était arrêté. Le monde découvrait alors que le fonds Madoff avec 65 Milliards de dollars de passif n’était qu’une escroquerie basée sur un schéma de Ponzi. Les intérêts des anciens clients (10% par ans environ) étaient payés par les nouveaux clients. Madoff justifiait les très bonnes performances de son hedge funds par une méthode (secrète bien sûre) sophistiqué d’arbitrage sur les indices.

La lecture de ces quelques lignes devrait mieux vous aider à comprendre le système Bitconnect (qui représente déjà selon coinmarketcap 1.8 milliard de dollars de capitalisation). Bitconnect vous propose en effet de convertir vos Bitcoin en monnaie Bitconnect et de vous offrir un rendement de pres de 40% par mois comme l’on peut le voir sur leur site :

BitConnect lending plan

Bitconnect pour justifier de si bons rendements assure avoir une méthode  (secrète bien sûre) pour gagner grâce à la volatilité du Bitcoin. Vos fonds sont néanmoins bloqués de 120 à 300 jours (plus le montant est faible plus vos fonds sont conservés longtemps) une sécurité pour s’assurer la pérennité du modèle. Le système est, nous devons bien le reconnaitre, assez ingénieux. On est à mi chemin entre un schéma de Ponzi et une superbe création monétaire non contrôlée. Bitconnet vous propose en effet d’échanger des Bitcoin contre des Bitconnect. Vous pourrez avec vos Bitconnect avoir un super intérêt comme promis par la plateforme. La plateforme ne devrait jamais avoir de problème à vous payer en Bitconnect car il suffit de créer des Bitconnect (je n’ai trouvé nul part le modèle de création monétaire) qui est normalement public dans le cadre des crypto-monnaies. Et tant que personne ne veut convertir massivement ses Bitconnect en Bitcoin pas de problème. Et si c’était le cas un jours il suffirait à la plateforme de baisser (logiquement) le taux de conversion Bitcoin/Bitconnect pour faire face à ses engagements et garder la face. Le Ponzi 2.0 est né et il pourrait grossir à en rendre jaloux Madoff.

Si après la lecture de cet article, vous avez toujours envie d’investir et vous pensez pouvoir sortir avant que le schéma s’effondre c’est ici : https://bitconnect.co/ !

Stellar Lumens +107% en 24h suite au partenariat avec IBM

IBM a dévoilé aujourd’hui les résultats d’un partenariat avec la start-up Stellar, qui a permis de régler avec succès des transactions réelles en utilisant la crypto-monnaie personnalisée de l’entreprise, lumens.

Dans le cadre du nouvel arrangement, les banques effectueront les transactions en utilisant Lumens, puis compteront sur les teneurs de marché locaux pour convertir les Lumens en monnaie fiduciaire locale. Les Lumens sont créés par la société à but non lucratif appelée Stellar, fondée par Jed McCaleb, une figure bien connue dans le monde des paiements et de la monnaie numérique. D’après l’annonce d’IBM, les commerçants et les consommateurs pourront envoyer de l’argent dans un autre pays en temps quasi réel, accélérant ainsi un processus de paiement qui prend généralement des jours.Alors qu’elle est actuellement limitée aux paiements transfrontaliers impliquant des livres britanniques et des dollars fidjiens, la plateforme est néanmoins conçue pour traiter sept monnaies fiduciaires dans le Pacifique Sud, y compris le dollar australien, le dollar néo-zélandais et le pa’anga des Tonga .

Ce partenariat dépasse les simples implications techniques.Non seulement le partenariat est un mouvement hors du commun pour IBM, qui a largement mis l’accent sur ses propres plates-formes de blockchain, mais c’est une grande victoire pour Stellar qui, issue de l’équipe fondatrice de Ripple, n’a pas connu la même croissance en partie en raison de son intérêt pour les marchés en développement. Le partenariat est également la preuve de l’étendue de la collaboration entre les entreprises de blockchain et le monde financier plus large. Pour que le projet fonctionne, IBM a bénéficié de l’aide de partenaires tels que National Australia Bank, TD Bank et Wizdraw (HK) de WorldCom Finance.

IBM considère également la démo comme ayant des implications pour la numérisation de l’argent de la banque centrale – un concept qui a attiré beaucoup d’attention récemment alors que les banques centrales du monde entier s’intéressent de plus en plus à la manière dont la technologie pourrait créer des gains d’efficacité.

On parle de nous !

Jacques TIBERY, journaliste multimédias, a repris un de nos article sur le célèbre pizza day. En voici un extrait :

Ce jour de mai 2010 deivendra le Bitcoin Pizza Day : l’acte de naissance d’une nouvelle monnaie.

« Je propose 10 000 bitcoins pour quelques pizzas… j’aimerai bien 2 grosses, comme ça il m’en restera demain. J’aime avoir des restes de pizza à grignoter. Vous pouvez faire la pizza vous-même ou l’acheter et me la faire livrer (…) Si vous êtes intéressé, dites-moi et on fera un deal. Merci ! » Voici un extrait du post devenu fétiche, publié par Laszlo Hanyecz en 2010, et qui conduira à la première transaction « réelle » en Bitcoin, une monnaie immatérielle née en 2009 et gratuitement distribuée aux informaticiens, en l’échange de coups de mains dans le traitement de certaines données – le data mining.

20 millions de $

L’informaticien affamé dû patienter trois long jours pour qu’un internaute accepte d’échanger ses bitcoins contre deux pizzas Papa John’s, estimées à 25 bucks. Aujourd’hui, pour la même somme, Laszlo pourrait s’offrir pour 20 millions de dollars de Réginas ! « Mais en 2010, aucun pizzaïolo n’avait accepté les bitcoins de Hanyecz, explique Alex Ferci, fondateur du site Blockchain Invest dédié aux cryptomonnaies. En fait, il a été obligé d’échanger ses bitcoins contre deux pizzas déjà achetées par un autre membre du forum Bitcointalk, répondant au pseudo de Jercos ». Au micro de NBC, Laszlo Hanyecz se souvient : « sur le moment, je trouvais juste qu’échanger mes bitcoins contre une pizza était extrêmement cool. Personne ne pensait que le bitcoin allait devenir aussi important ». Après quelques mois, le développeur – dont le compte affichait près de 80 000 BTCs – en revendait une partie pour, déjà, 4000 dollars. « Assez pour m’acheter un nouvel ordinateur et un paquet de nouvelles cartes graphiques, s’enorgueillit Lazslo. Donc, je peux dire que je m’en suis bien tiré ! » …

Retrouvez l’article entier via le lien ci dessous et n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires :

https://www.linkedin.com/pulse/en-2010-il-ach%C3%A8te-une-pizza-10-000-bitcoins-7-ans-plus-jacques-tiberi/?published=t

A vos claviers !

La Corée du sud interdit les ICO !

Après la Chine, c’est désormais la Corée du sud qui interdit les ICO. Les arnaques, escroqueries, et autres entourloupes en tous genres auront eu raisons de ce juteux marché. Il faut toutefois rappeler que  les ICO Coréennes relevaient plutôt du jeu de hasard que du financement de véritables projets innovants. Un mal pour un bien ? Surement ! Ce marché ou a eu lieu tant d’excès a besoin d’un peu de pérennité , de régulation non seulement pour protéger les investisseurs mais aussi pour ne pas jeter le discrédit sur un mode nouveau de financement innovant.

Tezos, une ICO en chute libre !

 

Tezos, la start up qui a levée 232M$ en juillet via une ICO est en chute libre sur les bourses d’échanges (entre -30 et -60%).

Le projet ne serait finalement pas lancé avant la fin de l’année comme annoncé et le management se diviserait sur la gestion des fonds levés …

Dans le monde impitoyable des ICO’s, Tezos semble être une bien mauvaise affaire.

JP Morgan : faite ce que je dis pas ce que je fais

Jamie Dimon, le PDG de JPMorgan, a estimé mardi que le Bitcoin, « va imploser » parce qu’elle est une « escroquerie ». Cette monnaie cryptographique « ne va pas bien finir », a déclaré Mr Dimon, lors d’une conférence sur la finance à New York. « C’est une escroquerie », a-t-il ajouté, ajoutant qu' »un gouvernement peut décider d’y mettre fin car les autorités publiques aiment avoir la main sur les devises ». « La Blockchain est utile, pas le bitcoin » Le banquier a mis en garde ses traders, avertissant que si ces derniers venaient à passer des ordres sur le bitcoin : « Je les licencierais à la seconde. Pour deux raisons: c’est contre les règles et ils sont stupides et les deux sont dangereux », a-t-il prévenu. Mr Dimon a toutefois reconnu que la blockchain, technologie derrière le Bitcoin, était utile mais que ses usages dans le quotidien allaient prendre du temps. « ça ne se fera pas du jour au lendemain », a-t-il fait affirmé.

Le Bitcoin avait atteint le niveau de 4.880 dollars le 1er septembre, un record. Il est depuis redescendu, à la suite notamment de la décision de la Chine d’interdire coup sur coup l’accès aux ICO, puis aux principales plateformes de crypto-monnaies faisant échos aux propos de Jamie Dinon. Mais des trader d’une platefome suédoise ont noté que JPMorgan était passé à l’achat hier comme le montre le screenshot ci-dessous.  Un problème dans la ligne hiérarchique JPMorgan ou un double discours pour se créer des opportunités?

 

MULTIBOT : la plateforme de trading

Parmi la multitude d’ICO, (il y en a déjà plus de 1000 passés ou annoncés) une ICO a retenu notre attention et nous avons trouvé le projet intéressant. C’est une plateforme de  trading automatique et semi-automatique entièrement dans le cloud pour que vos ordres passent sans être connecté. Cette ICO est celle de Multibot.

Le projet :

Multibot est une plateforme de trading automatique et semi-automatique entièrement dans le cloud. L’avantage du cloud est qu’elle continuera de fonctionner même si votre ordinateur est éteint. Elle fonctionne pour l’instant sur Poloniex, Bitfinex, Bittrex et wex. Ils ont mis à disposition des backtests de leurs bots. Le projet est donc déjà fonctionnel, et ne se résume pas à un site web. Elle aura une version gratuite mais également une version payante.

  • La version gratuite permettra de faire fonctionner un bot, une tâche, et deux signaux.
  • La version payante coûtera au maximum 0.01 btc par mois. Elle permettra de faire fonctionner quatre bots, quatre tâches et quatre signaux.
 Les fonctions

Pour le moment  les fonctions de trading sont basics :

  • Signaux : ce terme englobe une variété de modifications de l’état du marché. Par exemple, cela peut être une soudaine augmentation du volume d’échange sur une place de marché bien précise. Ce type de signal peut alerter sur un mouvement en cours et peut, par exemple, être une opportunité d’arbitrage. À noter que ces signaux sont envoyés à la main par l’équipe de Multibot et l’intervention humaine en trading est toujours très importante. Les signaux peuvent ensuite être envoyés par mail, notification sur votre smartphone, SMS, etc.
  • Bot semi-automatique d’achat/vente : le bot de MULTIBOT permettra à l’utilisateur de paramétrer des achats et des ventes en fonction de plusieurs paramètres. Le whitepaper donne plusieurs exemples : Achat/vente lorsque le prix atteint un prix x  Achat/vente lorsque le prix varie de plus de x% sur une période y
  • Arbitrage : l’arbitrage est une activité pratiquée par des professionnels que l’on appelle « market makers ». Comme vous pouvez le voir sur Coinmarketcap lorsque vous cliquez sur « markets« , le prix de celle-ci est toujours différent en fonction des exchanges. L’écart peut être faible, mais il peut également être conséquent (plus de 10%). Arbitrer consiste, par exemple, à acheter une cryptomonnaie sur l’exchange le moins cher, pour vendre cette même cryptomonnaie sur l’exchange le plus cher.
  • Bot de trading : c’est la fonction phare du projet, mais l’équipe n’a volontairement pas énormément communiqué sur celui-ci pour des raisons de sécurité. Celui-ci est basé sur des réseaux neuronaux et de l’apprentissage machine, et le mot d’ordre donné dans le whitepaper de multibot est simple « acheter bas et vendre haut ». À noter également que l’algorithme n’a pas été dévoilé publiquement.

Fonctionnement du Token

Les tokens sont des tokens dividendes. Tous les 3 mois, 50% des bénéfices engendrés par l’utilisation de la plateforme seront reversés aux détenteurs de tokens. Le paiement se fera en ETH (le token d’Ethereum) via un smart contract. A noter que rien ne vous empêche de vendre le token sur le marché. Le token se négocie 1 $ durant l’ICO. 25 000 000 sont mis en vente, mais tous les tokens non achetés seront détruits. La répartition se fera de la façon suivante :

  • 95% pour les utilisateurs
  • 3% pour les fondateurs
  • 2% pour la campagne de promotion

Vous pouvez retrouver le whitepaper en anglais sur le site officiel de multibot, L’ICO en est à sa quatrième semaine et vous bénéficierez donc d’un bonus de 5% si vous participez à l’ICO. Près de 600 000 MBT ont été vendus à ce jour. Vous pouvez participer à l’ICO à partir de 1$ ce qui vous permettra déjà d’accéder à la plateforme de trading. Acheter un token à 1 $ vous permet déjà de tester la plateforme !

Conclusion sur le projet MULTIBOT

Vous savez qu’on s’intéresse au trading. Il était donc logique que cette ICO nous séduise. Multibot  a compris que réunir plusieurs exchanges au sein d’une même plateforme était une réelle nécessité et avance donc dans la bonne direction.

Nous apprécions également la possibilité d’automatiser des fonctions basiques de trading. Une des difficultés dans le trading est de respecter sa stratégie. Nous espérons que les fonctionnalité d’algorithme de trading évoluerons en particulier sur la partie arbitrage ce qui permettrait à la plateforme de devenir un incontournable .

Les informations contenues dans ce site relatives aux produits et services fournis par Blockchain-invest sont publiées à titre purement informatif.
Aucune garantie ne peut être donnée quant à l’exactitude et à l’exhaustivité des informations diffusées. Toutes les informations disponibles sur le site ont un caractère exclusivement indicatif. Ces informations sont issues des meilleures sources et sont fournies de bonne foi néanmoins elles ne sauraient engager notre responsabilité. Les informations contenues dans ce site ne constituent ni en totalité, ni en partie un service de conseil en investissement. Blockchain-invest ne pourrait être tenu responsable de toute décision ou stratégie d’investissement fondée sur une information mentionnée sur le site. Blockchain-invest décline toute responsabilité en cas de pertes financières directes ou indirectes causées par l’utilisation des informations fournies.